Connectez-vous
Menu

Endettement : Sus à la "folie" africaine


L’Ivoirien Tidjane Thiam, Directeur Général du Crédit Suisse, donne des conseils aux chefs d’Etat Africains, relativement à l’endettement excessif à travers les Eurobonds.



Endettement : Sus à la "folie" africaine
«C’est une folie» pour les pays africains que de recourir à des prêts en devises pour financer des infrastructures vitales telles que les routes, l'électricité et l'eau potable. Le banquier ivoirien trouve inadmissible le recours à Eurobonds que certains dirigeants Africains présentent comme une performance; le fait de lever les millions d’Euros ce qui apparaît aux yeux de Thiam comme une «folie».

Pour ce dernier, «les pays africains doivent plutôt utiliser l'épargne domestique pour investir dans des projets locaux». M. Thiam craint qu’à ce rythme une nouvelle crise de la dette n’intervienne dans ces pays. Ce qui est déjà perceptible ;il y a une catégorie de pays dans la zone Franc qui sont confrontés aujourd’hui à un surendettement qui pèse lourdement sur la prospective et les perspectives économiques du pays, c’est le cas du Congo Brazzaville. 

Cette sortie de Thiam est-elle une manière pour lui d’interpeller les dirigeants Africains en général et les dirigeants de son pays la Côte d’Ivoire en particulier, à stopper cette course d’emprunt vers les marchés internationaux à des taux excessifs ? Pour rappel, certains pays africains notamment francophones de la zone Caf, dont la Côte d’Ivoire en premier lieu, empruntent chaque année des milliers de milliards de Fcfa en Eurobonds à des taux excessifs. 




 

Lundi 9 Avril 2018