Connectez-vous
Menu

RUFISQUE : BENNO S’ÉRIGE EN BOUCLIER DE OUMAR GUÈYE ET REVENDIQUE 45.000 PARRAINAGES


Dans une déclaration qui nous est parvenue, que nous publions in-extenso, la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) du département de Rufisque réitère son attachement à se ranger derrière son coordonnateur, le ministre Oumar Guèye, et décoche des flèches incendiaires contre ses détracteurs et autres indécrottables pêcheurs en eaux troubles.



«La coalition BENNO BOKK YAKAAR (BBY) dirigée par le Coordonnateur  Oumar Guèye et regroupant les principaux responsables des partis s’inscrit en faux contre les allégations mensongères et à la limite ridicules, de responsables fractionnistes qui, sous prétexte de défendre les intérêts du parti, ne cherchent en réalité, qu’à se positionner par rapport aux élections locales 2019. Les attaques inqualifiables contre notre coordonnateur et les manœuvres d’intoxication visant à susciter le pessimisme dans nos rangs ne passeront pas. Tout en sachant aujourd’hui que ces personnes malintentionnées, manipulées par des responsables de haut niveau pour déstabiliser le Ministre Oumar Gueye, à qui on ne reproche que sa compétence et sa loyauté et d’avoir une base historique dans cette zone des 4C, ne passera point.

Les mobilisations avec l’arrivée du Président de la République Populaire de Chine et l’inauguration de Dakar Arena prouvent à dessein l’engagement des populations auprès des responsables de la coalition BBY pour la réussite exceptionnelle de ces évènements ce qui peut justifier l’engouement des militants et militantes derrière les responsables sur le parrainage. Il en est de même aussi des affirmations fallacieuses portant sur «un éclatement de l’APR»  dans le département de Rufisque. La réalité sur le terrain politique dans notre département est en porte-à-faux avec les allégations fantaisistes d’un groupuscule qui se targue de contrôler majoritairement le département. Comment peut-on dire que «tous les maux qui gangrènent le parti dans notre département se résument à Oumar Guèye» ?  Cette accusation légère met ses auteurs dans une posture plus que lamentable.

Venons-en aux faits maintenant et à la manière dont ils sont appréhendés par ceux qui contestent le leadership de notre coordonnateur ainsi que le chiffre de 32670 signatures collectées. En réalité, ce nombre correspond à la collecte effectuée dans les deux premières semaines du travail abattu sur le terrain. Il sera surement porté à plus de 45000 signatures avec la prise en compte des fiches des responsables des partis et autres membres qui ont fait une collecte militante. Pourquoi ne pas vérifier la fiabilité des informations auprès de Mme la Première Ministre, Aminata Touré, Coordonnatrice Nationale, avant de s’alarmer sur l’impossibilité de ces résultats, fruits de durs labeurs de la part de tous ces responsables.

La cohésion des responsables du département, de même que les collectes massives de signatures par les responsables regroupés autour de lui, révèlent, contrairement aux allégations mensongères et enfantines, que notre coordonnateur mérite la confiance de notre candidat. Les pêcheurs en eaux troubles n’y pourront rien et ne pourront tromper ni le Président Macky Sall, notre candidat, ni le ministre Amadou Bâ et délégué régional au parrainage dans la région de Dakar à qui nous préparons un accueil triomphal.

Ceux qui s’acharnent injustement contre Oumar Guèye feraient mieux d’aller chercher des signatures et travailler pour la réélection du Président Macky Sall dès le premier tour. Pourtant, c’est sous son aile protectrice que ces personnes hostiles ont accédé à leurs positions politiques actuelles et doivent plus de respect à celui qui grâce à son courage politique à faciliter leur installation à la tête des communes. Quant au maire de Rufisque-Est, nouveau pensionnaire de la maison depuis le référendum, son animosité est due seulement à la posture de Doudou Meïssa Wade, un jeune qui représente une véritable force politique montante au sein de la coordination de Rufisque-Est et qui mérite de ce fait d’être le coordonnateur de par son engagement et ses résultats depuis les élections de 2012.

En conclusion, il faut lire la situation politique à l’aune des enjeux qui se présentent devant nous. C’est le Président Macky Sall, candidat à sa propre succession, qui doit être réélu au soir du 24 Février 2019 au premier tour. Pour cela, il nous a tous assigné une mission : faire du parrainage une activité de sensibilisation et d’unité en exposant ses réalisations et son bilan qui peuvent se résumer à la lutte contre le chômage, l’assainissement de la ville, la mise en place d’infrastructures (TER, Marché d’intérêt national, Sphères ministérielles, Parc d’exposition, Université, CMU, DER, Bourses familiales…). Tout ceci peut constituer un leitmotiv de programme.

Ceux qui vocifèrent n’ont qu’à faire autant car nous ne les empêchons pas d’aller à la recherche de parrainages, parce que nous ne nous sommes jamais intéressés par ce qu’ils font. Le Président de la République, Macky Sall, compte beaucoup sur le département de Rufisque et nous mettons en garde ces oiseaux de mauvaise augure dont la seule mission est de détruire le département. Nous demandons à la coalition de garder la sérénité et d’être vigilant pour une victoire finale au soir du 24 février 2019».  




Jeudi 11 Octobre 2018